logo

JEAN-CLAUDE GOLVIN

Jean-Claude Golvin, architecte, archéologue français et ancien chercheur au CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique – Université de Bordeaux III Michel de Montaigne) est  le premier spécialiste au monde de la restitution par l’image des grands sites de l’Antiquité.

Il est l’auteur de plus de 1000 dessins de restitution de villes et monuments antiques et médiévaux, déposés, pour la plupart, au Musée de l’Arles Antique, le plus actif en France pour cette période de l’histoire après le Louvre.

Biographie

Né sous le ciel ensoleillé de Tunisie, à Sfax en 1942, il est, dès son plus jeune âge, passionné par le dessin, l’histoire et la visite des sites antiques d’Afrique du Nord (Tunisie, Algérie).

Il participe à des missions archéologiques après l’obtention de son diplôme d’architecte (Architecte DPLG en 1969, urbaniste DIUP en 1972). A partir de 1973, il collabore à la mise en valeur de l’amphithéâtre romain d’El-Jem en Tunisie. De là viendra son intérêt pour les amphithéâtres romains, ce qui lui permet d’obtenir son doctorat d’Etat en histoire en 1985 : « L’amphithéâtre romain, essai de théorisation de sa forme et de ses fonctions ».

De 1979 à 1990, il réside en Egypte et dirige le Centre Franco-Egyptien d’Etude des Temples de Karnak à Louqsor. C’est après son retour en France en 1989 qu’il se consacre pleinement à la restitution du patrimoine ancien par le dessin à l’aquarelle. À partir de 1995, il participe régulièrement à des expositions, publie de nombreux ouvrages et contribue à plusieurs revues.

Les "images de restitution" de Jean-Claude Golvin, au-delà du vecteur scientifique qu'elles représentent du fait des analyses préparatoires, constituent aussi une œuvre artistique exceptionnelle. Il est naturel de retrouver aujourd'hui ces œuvres dans un musée, pour le plus grand bonheur de tous.

Robert Vergnieux

La restitution

Le but de la restitution architecturale est de reconstruire méthodiquement, en collaboration avec les meilleurs connaisseurs des sites (historiens, archéologues, etc), une image crédible de la ville étudiée. Sur le plan scientifique, ce travail est rigoureux : il consiste à construire ce que les chercheurs appellent « un modèle théorique de la ville ancienne ». Mais cette image, destinée à la communication auprès d’un large public, sera d’autant plus efficace qu’elle aura de réelles qualités artistiques.

L’image est réalisée à l’encre de Chine et à l’aquarelle, mode d’expression préféré de l’auteur. Elle est nécessairement réaliste et précise car elle a un rôle didactique à jouer. Elle doit attirer l’attention et séduire. Son intérêt artistique est dû à la personnalité et la sensibilité de l’auteur.

Ce qui rend son travail incomparable est le fait qu’il ne témoignage pas seulement d’une grande habileté, mais qu’il respecte,
jusque dans le moindre détail, les découvertes des archéologues et des spécialistes.

TITRES ET DIPLÔMES

CURSUS

• 1985
Docteur d’Etat en Histoire. Thèse soutenue à l’Université de Bordeaux III sous la direction du Professeur Robert ETIENNE.
Sujet de la thèse : « L’amphithéâtre romain, essai de théorisation de sa forme et de ses fonctions« .

• 1972
Urbaniste DIUP (Diplômé de l’Institut d’Urbanisme de Paris).

• 1969
Architecte  D.P.L.G. (Architecte Diplômé par le Gouvernement)

DISTINCTIONS

• Chevalier de l’Ordre National du Mérite (français)

• Chevalier de l’Ordre National du Mérite (tunisien)

FONCTIONS EXERCÉES

Depuis 2008 - Freelance – Spécialiste de l’image de restitution des villes antiques.

2009-2012

Directeur de recherche émérite au CNRS.
CNRS Institut Ausonius, Université de Bordeaux III.

2005-2008

Conseiller Scientifique du Projet FSP « Dougga et la région humide ». Opération du Ministère des Affaires Etrangères.

1999-2007

Directeur de la Mission Archéologique Française « Architecture religieuse de Thucca » (Dougga, Tunisie). Mission du Ministère des Affaires Etrangères.

1992-2008

Directeur de Recherche au sein de l’UMR 5607 Institut Ausonius, Université de Bordeaux III. Développement des recherches liées à la restitution des monuments anciens.

1989-1992

Directeur de Recherche – URA 1064 du CNRS – Etude du Ramesseum (Louqsor RAE).
Mission dirigée par Christian LEBLANC.

1979-1989

Directeur du Centre Franco-Egyptien de Karnak et de la Mission Permanente du CNRS à Karnak (Louqsor RAE).

1976-1979

Directeur du Bureau d’Architecture Antique du  Sud-Ouest du CNRS (Service d’Architecture Antique devenu : Institut de Recherche sur l’Architecture Antique du CNRS).

1973-1976

Coopérant civil auprès de l’Institut National d’Archéologie et d’Arts de Tunisie en tant qu’ Architecte chargé de la mise en valeur du grand amphithéâtre d’El-Jem : projet mené sous la direction de Hédi SLIM.

EXPOSITIONS

Depuis une vingtaine d'années, Jean-Claude Golvin s'attache à effectuer des restitutions de sites et de monuments anciens au moyen de l'aquarelle. De nombreuses expositions personnelles et/ou collectives ont révélé son œuvre en France comme à l'étranger.

FILMS

Jean-Claude Golvin apparaît dans de nombreux films où il est invité à exposer ses méthodes de travail de restitution de sites et de monuments antiques par l'image et leur intérêt scientifique pour l'avenir de la recherche en archéologie.